×

Félix Tshisekedi: » il n’y aura pas élections à Masisi et Rutshuru »

Félix Tshisekedi: » il n’y aura pas élections à Masisi et Rutshuru »

Pas d'élections à MASISI et  RUTSHURU
Félix Tshisekedi : « Pas d’élections à MASISI et RUTSHURU » lors de son interview

Deux ans après la reprise des combats dans l’est de la République démocratique du Congo, le président Tshisekedi a laissé entendre, lors d’un entretien accordé aux médias français RFI et France 24, que son pays allait utiliser ses propres moyens pour se défendre « si la communauté internationale tarde à intervenir ».

Une déclaration qui survient alors que le pays se dirige en grande vitesse vers des élections législatives et présidentielle particulièrement délicates, prévues le 20 décembre prochain. Un scrutin qui pourrait ne pas être organisé sur l’ensemble du territoire vu les conditions sécuritaires qui règnent notamment dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Le chef de l’État, lors de cet entretien, a expliqué : « Je vous ai dit que pour Rutshuru, pour le Masisi, c’était mort pour les élections en ce moment, je l’avale avec difficulté, mais je l’avale. »

Pour la première fois, Félix Tshisekedi a reconnu qu’il n’était pas en mesure d’organiser les élections partout sur le territoire du pays.Dans le même entretien, il a expliqué qu’il disposait de drones d’attaques chinois avant de reconnaître la présence de militaires occidentaux dans les Kivu.

Mais pas question pour le président de la République de reconnaître que les sociétés privées présentes dans la région sont en fait des sociétés de mercenaires. Après avoir expliqué régulièrement qu’il s’agissait d’ »instructeurs« , le président de la République démocratique du Congo, en amateur éclairé de sports, a opté cette fois pour le terme « coaches » pour désigner ce « bon millier » d’hommes présents dans l’est de la RDC.

QUI SONT LES WAZALENDO?

Des « coaches » qui sont associés aux troupes de l’armée nationale congolaise (FARDC) mais aussi aux « Wazalendo », des combattants non militaires, présentés comme des « patriotes » ayant décidé de prendre les armes pour défendre leur pays face à ce qui est présenté par Kinshasa comme une agression directe du régime rwandais sous la couverture du M23.

« Malheureusement pour Rutshuru et pour le Masisi, je ne crois pas que ça pourra se faire (les élections, ndlr). Qu’a cela ne tienne, nous allons continuer nos efforts pour libérer ces localités, ramener nos compatriotes dans leurs localités d’origine et imposer cette paix. Mais en même temps, il y a le processus électoral qu’il faut continuer, emmener à son terme », a déclaré Félix Tshisekedi.

Signalons par ailleurs que l’enrôlement des électeurs n’a pas eu lieu dans cette partie du Nord-Kivu. Plusieurs habitants du coin continuent de se déplacer suite à l’activisme des groupes armés, notamment le M23 soutenu par le Rwanda.

SOURCE: LA LIBRE AFRIQUE, Blogintelli , #Pas d’élections à MASISI et RUTSHURU

Share this content:

Laisser un commentaire