×

Lubero : la Monusco se retire, la population appelée à prendre le relais pour la stabilité

Lubero : la Monusco se retire, la population appelée à prendre le relais pour la stabilité

Kinshasa, 27 décembre 2023.- La Monusco a fermé son sous-bureau de Lubero mardi, mettant ainsi fin à 21 ans de présence dans la région.

Selon les partenaires et la population, la Mission onusienne a accompli de nombreuses actions sociales, de développement et de protection des civils. Grâce aux efforts conjoints de la Monusco, des autorités et de l’armée, la population de Lubero reconnaît que la région s’est stabilisée.

Le colonel Alain Kiwewa, administrateur militaire du territoire de Lubero, estime que « le moment est venu de prendre en charge leur propre sécurité avec le départ de la Monusco ». Il encourage la population congolaise à « réfléchir et à faire des efforts pour sécuriser et stabiliser leur territoire ».

Josiat Obat, chef du bureau de la Monusco à Beni, souligne que « les acquis de la mission doiven être préservés par les acteurs locaux afin de garantir la stabilité de la région ». A l’en croire, la Monusco laisse derrière elle une « société civile outillée et souhaite que ces outils soient utilisés pour continuer à lutter en faveur de la paix durable ».

Un tiers du matériel du sous-bureau a été légué aux institutions étatiques et non étatiques de Lubero, notamment des tentes, des ordinateurs, du matériel de bureau et du mobilier pour la police, l’administration et les associations de la société civile.

Pour la Monusco, il s’agit d’une séparation physique, mais le système des Nations Unies continuera à soutenir et à pérenniser les acquis dans cette partie du territoire. En 2002, la Monuc s’était installée à Lubero comme un camp de transit pour la démobilisation des ex-combattants, avant de devenir un sous-bureau de la Monusco trois ans plus tard.

Share this content:


En savoir plus sur BLOGINTELLI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire