×

Plusieurs jeunes couples divorcent rapidement en RDC , pourquoi ?

Plusieurs jeunes couples divorcent rapidement en RDC , pourquoi ?

De nombreuses statistiques issues des tribunaux révèlent une augmentation des cas de divorces dans certaines villes de la RDC. Plusieurs couples divorcent rapidement en RDC. Cette situation interpelle sur la stabilité des couples et des raisons qui les poussent à se séparer. Bien que reconnu par la loi, le divorce est assez mal perçu dans nos coutumes et place souvent les femmes dans une situation d’exclusion.

Le risque de pauvreté est plus élevé dans une famille gérée par un seul parent, notamment s’il s’agit d’une femme. Cependant, de nombreuses religions ne l’admettent pas facilement. C’est le cas dans le catholicisme où les liens du mariage ne peuvent être rompus. Une disposition qui gêne dans la mesure où, les personnes divorcées civilement sont parfois invitées à ne pas prendre par exemple la sainte cène.

La mentalité

Même s’il existe une procédure pour déclarer un mariage nul, elle est très complexe et très peu appliquée. La mentalité : un facteur déterminant les épouses congolaises étaient préparées à gérer un foyer comme des ménagères. Le système institué pendant la colonisation ne les disposait pas à avoir une instruction poussée pour prendre des responsabilités.

C’est la raison pour laquelle, plusieurs filles n’étaient pas scolarisées ou l’étaient à minima. L’évolution des mœurs a sensiblement modifié la donne et de plus en plus de filles accèdent à une éducation supérieure et à plus d’autonomie. Une plus-value à laquelle, de nombreux hommes ne sont pas préparés, notamment lorsqu’il est question de décider de la planification familiale, des finances et d’autres aspects liés à la vie en famille, où l’homme était jusque-là, le seul et l’unique décideur.

Mixité des identités

C’est à ce niveau que la mixité des identités intervient. Chaque conjoint étant le fruit d’une éducation et d’une culture peut-être différente, arriver à concilier les points de vue peut devenir délicat quand on n’a pas eu suffisamment de temps pour se connaitre, s’apprécier et se supporter. Le dialogue peut être une solution Souvent perçu comme une faiblesse, le dialogue est pourtant l’élément clé pour anticiper les désaccords, dissiper les malentendus et réparer au besoin, les erreurs commises par l’un ou l’autre des conjoints.

C’est l’absence de cette culture qui, malheureusement, donne lieu à des scènes de disputes publiques, jusqu’au divorce. Parfois, ce sont des voisins ou des membres de la famille qui interviennent pour séparer des époux aux tempéraments incompatibles. En fait, le mariage est une institution qui a malheureusement été mal présenté aux jeunes. La sexualité n’en est pas le fondement ultime.

Conclusion

En RDC, la liberté du choix du conjoint, l’âge du consentement et la levée de certaines restrictions. Comme l’autorisation maritale ont été des percées importantes, mais insuffisantes. Il faut repenser certaines pratiques et trouver des modèles de convergence propres à la RDC. Ces modèles seront enseignés par les églises et d’autres entités, pour avoir des couples stables et éviter que les jeunes couples ne divorcent rapidement cas de la RDC.

Blogintelli

Share this content:


En savoir plus sur BLOGINTELLI

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire