×

Thierry Monsenepwo sur la peine de mort:  » ceux qui attaquent cette mesure sont complices des ennemis 

Thierry Monsenepwo sur la peine de mort:  » ceux qui attaquent cette mesure sont complices des ennemis 

Kinshasa, 18 Mars 2024- Thierry Monsenepwo, cadre du parti politique CCU a au cours d’une tribune consultée par la rédaction, soutenu la mesure prise par le gouvernement de la RDC, sur la levée du moratoire sur la peine de mort. Ce cadre du parti CCU évoque la nécessité de lutter contre les menaces et atteintes à la sécurité nationale.  »

Pour ceux qui critiquent la décision du gouvernement, je les invite à confronter la réalité brutale de ces crimes. Qu’ils argumentent devant les fils et filles qui ont vu leurs proches assassinés, des mères enceintes à qui on a découpé des ventres, par des terroristes qui ont gagné du terrain à cause de perfidie de certains des nôtres, sans scrupules. Qu’ils se tiennent devant les familles des soldats tombés au front non pas puisque le gouvernement n’a pas donné la logistique nécessaire mais juste en raison de la trahison de leurs frères d’armes  » a t-il souligné Depuis la levée du moratoire sur l’exécution de la peine de mort par le gouvernement congolais, pour les infractions de traîtrise, terrorisme, espionnage et atteinte à la sûreté de l’État, les réactions fusent de partout et certains s’y opposent. Jadot LukadiKinshasa, 18 Mars 2024- Thierry Monsenepwo, cadre du parti politique CCU a au cours d’une tribune consultée par la rédaction, soutenu la mesure prise par le gouvernement de la RDC, sur la levée du moratoire sur la peine de mort.

Lire aussi:Les élections au Togo doivent renforcer la démocratie locale

Ce cadre du parti CCU évoque la nécessité de lutter contre les menaces et atteintes à la sécurité nationale.

 » Pour ceux qui critiquent la décision du gouvernement, je les invite à confronter la réalité brutale de ces crimes. Qu’ils argumentent devant les fils et filles qui ont vu leurs proches assassinés, des mères enceintes à qui on a découpé des ventres, par des terroristes qui ont gagné du terrain à cause de perfidie de certains des nôtres, sans scrupules. Qu’ils se tiennent devant les familles des soldats tombés au front non pas puisque le gouvernement n’a pas donné la logistique nécessaire mais juste en raison de la trahison de leurs frères d’armes  » a t-il souligné

Depuis la levée du moratoire sur l’exécution de la peine de mort par le gouvernement congolais, pour les infractions de traîtrise, terrorisme, espionnage et atteinte à la sûreté de l’État, les réactions fusent de partout et certains s’y opposent.

Lire aussi:Flash- non diffusion du message sur le génocide: une boutique de Canal + saccagée à Kinshasa

Share this content:

Laisser un commentaire