×

C’est fini pour le tricheur-fraudeur: Didier Mazenga Willy Makiashi reçu par l’informateur Augustin Kabuya pour le compte de l’AAC-Palu

C’est fini pour le tricheur-fraudeur: Didier Mazenga Willy Makiashi reçu par l’informateur Augustin Kabuya pour le compte de l’AAC-Palu

La fausse polémique sur la prétendue confusion qui existerait à la tête du Parti lumumbiste unifié (Palu) appartient désormais au passé. Le vrai responsable du parti et du regroupement politique AAC-Palu a fait acte de son appartenance à la majorité parlementaire auprès de l’informateur, Augustin Kabuya, dimanche 18 février 2024. Il s’agit du secrétaire général chef du Palu, le professeur Willy Makiashi.

Lire aussi:Investiture de Félix Tshisekedi : Fayulu, Katumbi et Floribert Anzuluni appellent à descendre dans la rue le 20 janvier

Didier Mazenga, ministre sortant du Tourisme sanctionné par la CENI pour fraude électorale et dont l’annulation des suffrages aux législatives nationales a été définitivement confirmée par la Cour constitutionnelle sait désormais en quoi s’en tenir.

Exclu du Palu pour ce motif, il a tenté de mener une dissidence en amenant avec lui quelques acolytes qui l’ont honteusement désigné secrétaire général au cours d’un rassemblement entre copains qu’ils ont appelé congrès.

Ce n’était qu’un théâtre car, au ministère de l’Intérieur, seul Willy Makiashi est reconnu comme gestionnaire du Palu.

Lire aussi : Élection des gouverneurs : L’Union sacrée tient son ticket pour le Maniema

C’est justement sur les listes lui transmises par le ministère de l’Intérieur que l’informateur s’est basé pour inviter et recevoir le professeur Willy Makiashi, accompagné des députés nationaux nouvellement élus sur la liste AAC-Palu, du secrétaire permanent du Palu, Abel Falashi et Germain Kambinga ainsi que Yves Kissombe, cadres d’un parti allié au Palu.

L’informateur, qui est membre de l’international socialiste en tant que secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) au même titre que le Palu, connait sans doute le fonctionnement de cette formation politique pour ne pas broncher devant les manœuvres du camp des échoués et du fraudeur-tricheur électoral Didier Mazenga.

A noter que l’identification de la majorité parlementaire n’est pas confondre avec des consultations populaires. De ce fait, l’informateur identifié les élus en vue de la formation du gouvernement.

Lire aussi:Présidentielle 2023 : 26 candidatures validées

Share this content:

Laisser un commentaire