×

Insolite: Joseph Kabila réagit officiellement à la mort du président Hage Geingob de la Namibie

Insolite: Joseph Kabila réagit officiellement à la mort du président Hage Geingob de la Namibie

Insensible et indifférent à tout ce qui se passe au pays depuis plus de trois ans, Joseph Kabila est sorti de son silence après le décès du président Namibien. Incroyable mais vrai, l’ancien président de la RDC a réagi officiellement à la disparition du président Hage Geingob.

Le message des condoléances de Joseph Kabila adressé à la famille de l’illustre disparu est daté du 4 février 2024 et porte l’entête du « Bureau du président honoraire de la République démocratique du Congo ».
S’exprimant en anglais, il fait part notamment de son choc et de ses regrets suite au décès de celui avec qui, en sa qualité de chef de l’État congolais, il a « travaillé étroitement sur la consolidation des relations bilatérales entre les deux États frères ».

Lire aussi: La Belgique annonce l’accélération de la procédure de traitement des demandes d’asile provenant de la RDC

Joseph Kabila reconnaît en Hage Geingob, « une source d’inspiration pour les futures générations africaines ». Il salue particulièrement son engagement au développement de son pays, au bien être de son peuple et à l’intégration régionale au sein de la SADC.


Il a enfin, présenté ses condoléances à sa famille éprouvée et au peuple namibien.

Pour rappel, le président de la Namibie est décédé le 4 février 2024 à l’âge de 82 ans. Hage Geingob a été élu président en 2014 après avoir été premier ministre pendant 12 ans. Il a été réélu en 2019.

Ce qui étonne plus d’un observateur, c’est le fait que Joseph Kabila n’a presque jamais réagi à n’importe tous les événements, heureux ou tragiques qui se sont passés en RDC ces dernières années.

Lire aussi:L’ONU prolonge le mandat de la Monusco en RDC pour renforcer la stabilit

Qu’il s’agisse de la série des massacres de civils par les groupes armés à Beni et les terroristes du M23 appuyés par l’armée rwandaise ou des différentes catastrophes naturelles qui ont endeuillé le pays. Il n’a pas non plus donné de la parole aux élections combinées du 20 décembre dernier, encore moins aux prouesses des Léopards à la CAN Côte d’Ivoire 2023.

De quoi pousser une certaine opinion à estimer que le prédécesseur de Félix Tshisekedi aurait gardé une dent contre ses compatriotes congolais, qui l’avaient pourtant accepté et soutenu comme président de la République pendant dix-huit ans.

Lire aussi:Plus de blessés par balle autour de Goma en RDC

Share this content:

Laisser un commentaire