×

R.D.Congo-Rwanda: Kagame accepte à son tour le principe d’un dialogue

R.D.Congo-Rwanda: Kagame accepte à son tour le principe d’un dialogue

C’est le ministre angolais des Affaires étrangères , Téte António, qui l’a annoncé lundi 11 mars 2024 à Luanda, au sortir d’une rencontre entre le président rwandais, Paul Kagame, et son homologue angolais, João Lourenço.

Il y aura bel et bien un dialogue, mieux une rencontre entre les chefs d’État de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi et du Rwanda, Paul Kagame.

Le premier avait déjà donné son accord de principe lors de sa rencontre avec le médiateur il y a quelques jours. Le second a lui aussi dit oui. C’est en tout cas ce que rapporte la presse angolaise.

Lire aussi:Masisi : la société civile alerte sur l’exploitation illicite des minerais de Rubaya par le M23

« La partie rwandaise a accepté le principe, déjà convenu avec la partie congolaise, selon lequel les délégations ministérielles travailleraient pour franchir cette étape. Ceci est le résultat de la rencontre entre les deux chefs d’État en vue de poursuivre les efforts du médiateur pour trouver la paix et la réconciliation dans la région, notamment à l’est de la RDC, » a déclaré le chef de la diplomatie angolaise sur des propos relayés par l’Agence Angola presse (ANGOP).

D’après cette source, Téte António a expliqué que João Lourenço a été nommé par l’Union africaine comme médiateur pour traiter la question des relations entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, y compris l’aspect lié au M23.

« Au cours de la réunion, a-t-il précisé, il a été convenu prochainement que le président Paul Kagame rencontrerait Félix Tshisekedi, à une date qui sera indiquée par le médiateur ».

Les RDF/M23 avancent

Selon la présidence rwandaise, Paul Kagame et João Lourenço « se sont mis d’accord sur les principales mesures à prendre pour s’attaquer aux causes profondes du conflit et sur la nécessité de maintenir les processus de Luanda et de Nairobi pour parvenir à la paix et à la stabilité dans la région ».

Lire aussi:RD Congo : le secrétaire de l’Assemblée provinciale de Kinshasa veut plus de 300 000 $ pour l’ouverture de sa législature

A l’entame de la rencontre les présidents de la RDC et de l’Angola le 27 février dernier à Luanda, la partie congolaise avait affirmé maintenir sa position : le retrait immédiat des troupes militaires du RDF du territoire congolais, la cessation des hostilités au front et le cantonnement des rebelles du groupe terroriste M23.

Entre-temps, les terroristes de la coalition RDF/M23 poursuivent leurs conquêtes. Ils se sont emparés, sans combats, ce lundi 11 mars 2024, de la ville stratégique de Vitshumbi, située au bord du lac Édouard, frontière naturelle avec l’Ouganda. Ce, après d’autres zones dont la base de Rwindi et la cité Nyanzale tombées sous leur contrôle.

Lire aussi :Kinshasa : L’INAP à l’IGF pour s’enquérir de la gestion financière de la CNSSAP

Share this content:

Laisser un commentaire